• Accueil
  • > Culture
  • > Facebook pourrait bientôt disparaître, voilà pourquoi

Facebook pourrait bientôt disparaître, voilà pourquoi

23 01 2014

facebook-biankouma

Comme une trainée de poudre, l’information encore non officielle a circulé entre les connectés du réseau internet de Biankouma. Connexion fixe, abonnement mobile, tous les connectés de la commune ont eu vent de la nouvelle à la mi journée. Férus de réseaux sociaux à travers lesquels ils communiquent plus facilement avec leurs proches et amis dans tout le pays et même à l’extérieur, les Bianois ont appris la possible disparition de Facebook.

À quelques jours de son dixième anniversaire, qui aura lieu le 4 février, Facebook est au meilleur de sa forme. L’augmentation du prix des actions Facebook a fait de Sheryl Sandberg, sa directrice des opérations, une milliardaire. Quant à Mark Zuckerberg, 29 ans, son créateur et CEO, sa fortune est estimée à 19 milliards de dollars. Donc pour le moment, tout va bien…
Mais, pour John Cannarella et Joshua Spechlere, deux étudiants en ingénierie mécanique et aérospatiale de Princeton, cette situation pourrait s’inverser. Dans une étude publiée sur le site ArXiv.org, ils ont comparé les idées et les maladies en partant du postulant que les deux naissent, se propagent, puis disparaissent.
« Les idées, comme les maladies, se propagent de manière infectieuse entre les gens, avant de mourir, et cela a été décrit avec succès par les modèles épidémiologiques », déclarent les doctorants pour qui le phénomène Facebook va peu à peu s’estomper pour perdre 80% de ses utilisateurs d’ici 2017. Pas moins. Leur étude est actuellement en cours d’évaluation avant d’être publiée officiellement.
Leur analyse se base aussi, et surtout, sur le cas de MySpace qui après avoir atteint des sommets avec plus de 230 millions d’utilisateurs en 2008, n’a mis que trois années avant de perdre son aura.
Pour arriver à leur conclusion, ils ont appliqué un modèle épidémiologique modifié pour décrire la dynamique des utilisateurs des réseaux sociaux, se servant de données Google qui sont du domaine public.
Ils sont donc arrivés à la conclusion que Facebook, dont l’action a atteint un record mardi à 58,51 dollars, avait atteint son sommet en 2012, et allait « connaître un déclin rapide », corroborant des études selon lesquelles les plus jeunes usagers avaient commencé à quitter le réseau social en 2013. « Facebook devrait connaître un déclin rapide dans les années à venir, diminuant de 20% de sa taille maximale d’ici à décembre 2014 », envisagent les auteurs.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




mellote |
zebupristo |
gunn |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma ptiite viie
| Pic et pic et colégram
| viragedubleu